Un Super-Papa, moi ?

Ah les mamans… Ces êtres suprêmes à l’aura étincelante qui brillent de leur savoir-faire inné de parent au top. Mais pourquoi diable les futurs et jeunes papas sont toujours relégués au SECOND PLAN ? Petit précis des astuces à connaître et des erreurs à ne pas commettre pour être le plus chouette des PAPOUNETS

Pendant la grossesse

Oui, vous devez être présent à chaque instant et non, vous n’avez aucune excuse pour prendre du poids. C’est ça la grossesse. En résumé, votre chérie est le centre du monde, celle qu’on vénère, qu’on chouchoute, qu’on adore, et vous, le chevalier servant (ou esclave, c’est selon) de cette future maman parfois un brin agaçante et capricieuse. Alors restez calme et évitez de tendre le bâton pour vous faire battre. Vous avez repéré un épicier qui ferme très, (très!) tard le soir pour pallier aux envies nocturnes, vous connaissez les sens des mots périnée et colostrum, la respiration en mode toutou, vous maîtrisez ? OK, vous êtes parés.

Le Jour J

Ici, l’idéal étant que vous soyez à tous moments aux côtés de cette femme, autrefois si douce et aimante, qui mute, plus la délivrance approche, en une espèce de furie intenable au cheveu ébouriffé, hurlant à tout-va des noms d’oiseaux pas très catholiques. N’ayez pas honte, la plupart des futurs papas ont entendu cette petite voix qui trotte dans la tête « Mais elle est dingue ! ». Le mieux reste encore de ne pas lui révéler le fond de votre pensée. Évitez aussi de parler foot avec son gynéco, de sortir de la salle de travail toutes les trois minutes pour fumer, faire pipi ou passer un coup de téléphone et ayez toujours à portée de main et de lèvres un brumisateur et quelques mots gentils. Petit conseil entre amis, prévoyez aussi quelques granules d’Arnica, au cas où Madame deviendrait violente.

Casanova, sors de ce corps !

Madame est boudinette et vous avez l’œil vagabond ? Non mais vous n’avez pas honte ! Non Messieurs, on ne profite pas de l’accouchement pour lorgner dans la salle de repos des infirmières, on ne fait pas le joli cœur avec la nounou de votre pioupiou, on évite de dragouiller la maîtresse, même si elle est trop… canon et on insiste pas pour que la jeune fille au pair que vous envisagez d’engager soit suédoise. Un peu de bon sens, voyons. Freinez vos ardeurs !

Bébé à bord

« Mais comment ça Bébé est livré sans mode d’emploi ? » Ça y est, vous êtes père. Et c’est maintenant que les ennuis commencent. Enfiler ce satané body qui a certainement été inventé par une femme tellement il est tordu, reconnaître quand c’est le bon moment de changer une couche (non, on attend pas que ça déborde!), savoir aussi que cette fameuse couche n’est pas réversible, être capable de faire un bibi les yeux fermés, avec la bonne dose de lait en poudre et sans se brûler, ne pas faire semblant de ronfler à 4 heures du mat’ quand votre petit-amour-que-vous-avez-envie-d’étrangler se réveille pour la troisième fois… Une seule chose à dire : bon courage !

Les indispensables

Vous les hommes z’êtes tous les mêmes… Blague à part, la femme a ainsi été conçue qu’elle est capable de retenir tout un tas de petits détails qui pour vous, passent par une oreille et ressortent par l’autre. Alors même si l’on vous demande pas forcément d’être un ordinateur vivant, essayez tout de même de retenir la date et le poids de naissance de votre enfant (ça fait mieux à la pause café), dans quelle classe il évolue cette année et quel âge il a précisément (« trois ou quatre ans, par là… » C’est pas une réponse!)

Mickey et ses amis…

Et oui, même si pour le moment Bébé est encore à l’état léthargique, très vite, il vous bassinera avec ses « Libérée… Délivrée… » et autres génériques de dessins animés. Le mieux, c’est de prendre les devants, de s’intéresser à ses personnages préférés, histoire de chantonner avec lui le moment venu. Il ne faudra pas non plus craindre regarder « Monstres et Compagnie » au moins 79 fois et éviter de lui faire part de votre passion pour les films de kung-fu-ultra-violents avant un certain âge, même si c’est un petit boy et que vous transposez sur lui toute votre virilité.

Papa opérationnel !

Un papa opé’, c’est un papa qui a tout prévu. Minus se blesse, vous savez du tac-o-tac où se cache le rouge qui pique pas. Pioupiou a faim ? Vous êtes capable de faire chauffer trois Knackis et un bol de pâtes en deux temps trois mouvements. Votre enfant a du mal à s’endormir ? Vous êtes le roi des histoires qui se finissent bien ou si vous n’êtes pas très créatif, vous savez au moins lire…

Trop fun !

Waouh, vous êtes un Super-Papa trop délire ! Vous avez une multitude d’idées pour occuper vos loulous en voiture, vous savez dessiner une voiture, un cochon et même un dinosaure, vous êtes le roi du pliage et savez même faire décoller un avion de papier, vous êtes capable de trouver d’autres jeux que « J’ai volé ton nez… », vous êtes un pro du montage de Légo et vous faites la bagarre et les maquillages de princesse comme un dieu… Ils en ont de la chance vos petits…

Du temps, du temps et de l’amour

Tout ça, c’est plutôt chouette mais le top pour être un bon papa, c’est de donner du temps et de l’amour à profusion à vos petits chéris. Ces moments de tendresse, de jeux, de câlins sont sans doute les plus précieux à ses yeux et si vous réussissez déjà ce premier challenge, vous aurez tout gagné…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s